Un article spécialement sur les caravanes spéciales

Des caravanes magnifiquement restaurées, avec des formes spéciales, des nouvelles fonctions ( food-caravanes, sono,...), etc ...

Bien sûr, cette article pourra se compléter au fur et à mesure de nos trouvailles ou des vôtres,

n'hésitez pas à nous envoyer des photos originales. D'avance merci

Commençons par celle visible sur le terrain : 

Le Ludo-Van

Une ancienne caravane transformée en lieu de détente : Bibliothèque pour les jeunes, salle de jeux et de lecture...

Une photo de chaque, puis un petit diaporama à la fin.Ludo van 02

 Puis une autre caravane transformée non pas en food-truck mais en food-caravane et que vous avez pu apprécier cet été 2015 sur le terrain :

Hommage à Clet ABRAHAM

 

Clet Abraham est passé par Plonéour-Lanvern.

Il nous a laissé au moins 2 supers panneaux.

Enfin on comprend la signalisation

Cette année, il est passé également par Pont Croix puis par Brest.

Prochainement, il sera à Montréal puis Londres ( mi-octobre).

Détournement de panneau par Clet Abraham

La Palud à Kermabec

Cet  article date de Janvier 2010, mais en ce début d'année 2014 les photos sont d'actualité. La différence c'est la répétition et l'absence fréquente du soleil.

L'été, vous aurez certainement pas l'occasion de voir l'équivalent des photos ci-dessous.

Suivre la Route de la Mer, l'hiver, n'est pas une sinécure.

En hiver, la palud joue son rôle de "Zones Humides".

Quand il pleut, la palud reçoit l'eau depuis l'aval et sert de zone tampon.

Le stockage de toute cette eau est la source de toute la biodiversité de ce secteur.

 

 

Photos prises le 2 Janvier 2010

source : Le Télégramme - jeudi 13 Mars 2014

Une vaste opération de déminage s’est déroulée, ce mercredi après-midi, sur la plage de Kermabec, à Tréguennec. 123 obus de calibre 40, datant de la Seconde Guerre mondiale, ont été découverts sur la plage, suite aux récentes tempêtes. Quatre démineurs du groupe atlantique de Brest ont fait exploser les obus dans un blockhaus, à 19 h, à l’aide de sept kilos d’explosifs. Par sécurité, ils ont répété l’opération 30 minutes après. Les gendarmes du Guilvinec, de Pont-l’Abbé et de Quimper sont intervenus pour sécuriser le périmètre sur 1,4km. « Il doit s'agir de résidus des fourneaux faits à la fin de la guerre pour détruire les munitions. Il doit y en avoir encore dans le sable, explique le premier maître Guerin, qui appelle à une extrême prudence. « Ce sont des objets dangereux, qui peuvent encore exploser. »

Avec le périmètre de sécurité, nous n'avons pas pu nous approcher mais nous relayons l'information avec les photos du Télégramme.

Voici le lien complet :  Article du Télégramme